Natures de la peur empêchant quelqu’un de gérer et maîtriser ses émotions

de | 8 mars 2015

Nous avons tous des mécanismes internes qui nous empêchent d’atteindre notre plus haut dans la vie. Certains d’entre nous ont plus de mécanismes que d’autres, car certaines personnes sont capables de surmonter leurs peurs intérieures, leurs caractères et autres obstacles se trouvant sur leur route. Pour vous aider à comprendre et vous montrer ce que vous pourriez craindre de découvrir, parlons un peu des traits de caractère.

Les caractères sont des qualités distinctives. La clé est d’apprendre à discerner ces qualités distinctives. L’une des qualités que nous avons tous est la peur. C’est une qualité résultante d’un problème que nous devons résoudre à un moment ou un autre. Parmi les caractéristiques fondamentales de la peur, on retrouve le repli sur soi-même, la sensibilité aux critiques, le dénigrement de soi, la peur de s’affirmer, le mécontentement, l’évitement des situations stressantes. C’est la partie interne de la peur que nous devons considérer, et c’est ce que nous ferons, mais il faut aussi que nous considérions les signes précurseurs. Parmi ces signes précurseurs se trouvent les réactions interpersonnelles aux symptômes développés.

Se replier sur soi peut être grave, de même que peut l’être se détacher émotionnellement des autres, ou bien cela peut signifier se retirer pour se remémorer les émotions à l’origine de l’action. Cela signifie que vous vous éloignez des autres pour faire un débat personnel sur les circonstances et pour vous accorder de l’espace et du temps de réflexion avant de prendre une sage décision. Le repli sur soi atteint son paroxysme lorsque la personne se détache complètement des autres et évite toutes relations sociales. Cela pourrait alors montrer les traits d’une personne introvertie ou ceux d’une personne observatrice. Ça pourrait aussi traduire une personne inhibée, réservée et incapable d’affronter ses peurs. Si vous êtes une personne introvertie, il se peut que vous cherchiez à comprendre pourquoi vous vous sentez ainsi. Cherchez au fond de vous pour trouver des informations sur votre identité, les raisons, les détails, les spécificités et votre personnalité pour définir si ce caractère vous empêche de gérer et maîtriser vos émotions.

De la rétroversion extrême à la rétroversion normale

La réaction extrême est l’étape suivante, une fois que la réaction normale est passée. La réaction normale pourrait commencer par une peur élémentaire du rejet ou de l’embarras et conduit la personne à profiter de toutes activités avec les autres, par crainte de se retrouver dans des situations gênantes. C’est un manque de qualité de chef qui permet le contrôle des émotions. Ce qui amène donc une personne à réprimer tout contact social et se sentir mal à l’aise lors des réunions. Cela engendre du stress qui aide les émotions à s’emparer de l’esprit. Pour réussir, la solution est d’affronter ses peurs avec bravoure et devenir maître de votre propre esprit.

Si une personne a le sentiment d’être critiquée par son entourage, c’est une caractéristique de la peur qui nous donne des problèmes relationnels et parfois de graves ennuis. Le repli sur soi est un obstacle émotionnel empêchant toute réussite. En d’autres mots, ce genre de personne n’a pas encore appris la différence entre les cultures, les langues, les hiéroglyphes, les dialectes et que toutes ces choses ont un rapport commun. Il est possible que ces personnes aient souffert de mauvais traitement ou de négligence, c’est pourquoi elles ont le sentiment que quelqu’un cherche à les persécuter. La solution clé est de chasser les émotions et de faire place à la réflexion, se détendre et écouter. N’espérez pas entendre ce que vous voulez entendre, écoutez plutôt ce que vous dit votre entourage. C’est là un début pour réduire le problème, ce qui vous mènera tout près du but à savoir le contrôle de l’esprit.

Lorsqu’une personne se sent critiquée, elle se sent inférieure ou inutile, ce qui signifie qu’elle n’a pas encore trouvé ou reconnu ses propres potentiels, ses talents, son identité, etc. Cette personne ressentira souvent de l’anxiété qui est un signe de la présence des émotions et d’un obstacle émotionnel. Cette personne pourrait manifester un désir ardent d’intimités, toutefois, nous la rejetons lorsqu’elle la présente à sa manière. Ceci est une peur grave au fond de soi, qui pousse les émotions et l’esprit à commettre une maladresse.

En passant en revue et en réexaminant les détails de cette information, vous pouvez voir que suivent d’autres traits de caractère tels que le dénigrement de soi, la peur de s’affirmer, le mécontentement, l’évitement de situations stressantes. La solution est de maîtriser ces peurs pour que l’esprit soit libéré.